Food Securities

Les projets en cours en Sécurité Alimentaire

Le quartier Saint-Pierre est qualifié de désert alimentaire. Selon l’Institut national de santé publique du Québec, un désert alimentaire est « un secteur qui procure un faible accès à des commerces pouvant favoriser une saine alimentation et qui est défavorisé sur le plan socio-économique » (INSP, 2013, p. VII).

fleche_web_RUI

59 Saint-Pierre

La RUI a soumis une demande pour occuper et aménager temporairement le parvis du 59 Saint-Pierre. L’organisme s’est aussi vu attribué plusieurs pièces de mobilier urbain.

La RUI et l’organisme Les P’tits Marchés de Lachine ont déposé une demande utilisation temporaire du réfrigérateur et du congélateur ainsi que de l’espace des fontes de l’immeuble 59 Saint-Pierre. Cette demande a été acceptée et autorisée pour un marché régulier de fruits et légumes (animé par Les P’tits Marchés de Lachine) chaque samedi matin de 10h à 13h tout au long de l’été 2021.

 Les P’tits Marchés de Lachine 

 Arrondissement de Lachine  

21 août 2021

Célébration la diversité culturelle de Saint-Pierre dans le cadre des Jardins multiculturels.

Un marché au Saint-Pierre

De mai à octobre 2021, un marché régulier a eu lieu devant ‘Place le 59’ par les P’tits Marchés de Lachine. Cela a permis aux habitants de Saint-Pierre d’acheter des produits frais, biologiques et locaux.

Distribution Alimentaire

C’est au lendemain de la crise sanitaire COVID-19 que le Comité de revitalisation urbaine intégrée a été interpelé par le groupe de travail en sécurité alimentaire de Lachine (GTSAL) pour répondre au problème d’approvisionnement alimentaire des familles du quartier Saint-Pierre. Dès le 8 juin 2020, en collaboration avec le Carrefour d’Entraide et Moisson Montréal et avec l’aide financière de Centraide, la RUI a su mettre sur pied une distribution alimentaire hebdomadaire au sein même de son jardin collectif Triangle-Fleuri.

La phase 1 du projet a su répondre, de juin à octobre 2020, au besoin urgent des familles en termes d’approvisionnement alimentaire, certes, mais aussi en termes de solidarité et de soutien moral. Ce fut également l’occasion pour beaucoup de familles de créer des liens et de s’éduquer sur la manière de cuisiner certains aliments moins connus qui ont été distribués. Malgré les circonstances, cet événement se veut rassembleur et aspire à renforcer la cohésion sociale entre résidents du quartier Saint-Pierre.

La distribution, ça été :

  Une moyenne de 45 familles desservies par semaine  

Pendant 19 semaines  

Environ 2 137 sacs d’épicerie distribués  

Une valeur d’environ 42 740$ de nourriture fraiche distribuée  

Pour la phase 2 du projet, La P’tite Maison Saint-Pierre a pris le relais selon les mêmes paramètres (nombre de familles, accessibilité, nombre de sacs distribués) au sein de son local au 41 avenue Ouellette. La RUI et le Carrefour d’entraide restent impliqués en se rendant à Moisson Montréal le matin de la distribution pour sélectionner les aliments à distribuer ainsi que pour transporter et décharger la marchandise sur place. C’est grâce à la Croix-Rouge que la RUI peut opérer durant cette deuxième phase du projet.

Au cours de ces distributions, l’équipe de la RUI a fait passer un questionnaire avec des questions liées à la sécurité alimentaire des Pierrois et pour savoir si la pandémie avait ajouté un stress dans leur approvisionnement alimentaire.

  • 64 personnes ont répondu à cette question.
  • 72% des répondants disent avoir un stress supplémentaire en raison de la pandémie